Marlène Jobert, amoureuse de la Normandie : elle se confie sur le village où elle veut “finir sa vie”

Le cinéma ? Trop peu pour Marlène Jobert qui a décidé de s’éloigner du milieu du septième art. Et de la capitale française ! Exit Paris, la comédienne de 82 ans vit aujourd’hui dans le Calvados où elle profite d’une vie au vert près des siens…

Voilà déjà quelques années que Marlène Jobert a quitté le milieu très fermé du septième art français. Auteure de pas moins de 27 livres, elle a également adapté quelques 180 histoires en CD pour le plus grand bonheur de bon nombre de générations. Et si elle a longtemps vécu dans la capitale à cause de ses obligations professionnelles, l’artiste aujourd’hui âgée de 82 ans a toujours adoré la Normandie. Au point d’y poser définitivement ses valises il y a quelques années. 

Amoureuse du Calvados, Marlène Jobert a décidé d’y “finir sa vie” 

C’est au cours d’un entretien complet et sincère avec le site d’actualités locales que Marlène Jobert s’est livrée sur sa nouvelle vie paisible et sur son histoire d’amour avec la Normandie. Une romance qui dure depuis plus de soixante ans que la romancière a concrétisée en s’installant définitivement près de Pont-l’Évêque, dans le Calvados, où elle possède une maison depuis de nombreuses années. Et à en croire cette interview, pas question pour l’amoureuse du pays d’Auge de revenir vivre dans la capitale. “J’ai décidé d’y finir ma vie”, explique celle qui a posé ses valises ici depuis le premier confinement.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Marlène Jobert (@marlene.jobert)

“Quand je jouais au théâtre, il y a 60 ans, les jours de relâche, je venais à Honfleur ou Deauville”, détaille-t-elle. Avant de donner plus de précisions : Le jour où j’ai commencé à gagner un peu d’argent, j’ai eu envie d’une maison dans le coin. J’en ai visité pas mal, je vois encore l’agence immobilière place Morny qui m’a emmenée voir celle que j’ai achetée. Je suis tombée amoureuse de l’endroit, de la vue. Et la star de Passager de la pluie, le très célèbre film de René Clément, de poursuivre avec tendresse : “J’aime toutes les balades que je fais autour de chez moi parce que j’habite sur un chemin de crête, donc j’ai une vue formidable”.

Marlène Jobert, de retour sur le devant de la scène ?

Si Marlène Jobert se montre très bavarde lorsqu’il s’agit de parler de son nouveau lieu de villégiature, elle l’est beaucoup moins à l’évocation de l’écriture et du cinéma. Et quand nos confrères lui demandent si elle écrit en ce moment, elle répond simplement par la négative, ajoutant même avoir “envie d’autre chose”“Quand je ne donne pas un coup de main à ma fille, mes petits-fils qui vivent en Italie viennent ici. J’ai mon jardin qui me demande beaucoup de travail et j’adore cette vie-là, livre-t-elle finalement.

Quant au cinéma, l’ancienne comédienne et auteure admet aussi avec honnêteté qu’elle n’éprouve plus le désir de côtoyer à nouveau les plateaux de tournage. “Je n’ai plus envie de stress ni de dépendre de toute une équipe”, commence-t-elle. Avant de poursuivre : “Parce c’est cela finalement, dans le cinéma, on dépend complètement du talent. Quand c’est du talent, c’est formidable mais quand c’est de la médiocrité, c’est emmerdant !”. Et Marlène Jobert de conclure : “On dépend trop des autres. C’est pour cela que j’ai aimé être auteure pour la jeunesse parce que je ne dépends que de moi-même”.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *