“Mon mari m’a abandonné, moi et les enfants, a effacé le compte, laissé avec des dettes. Et à l’audience de divorce, il ressemblait à un jeune Dieu.”

Il a disparu le jour où j’ai repris le travail. J’ai ouvert l’armoire. Du côté d’Andrzej – cintres vides… J’ai regardé le bureau. Il n’y avait ni ordinateur portable ni ordinateur portable. Peu de temps après, ils m’ont appelé de la banque. Le versement du prêt n’est pas arrivé et notre compte joint était vide.

Je savais qu’Andrzej n’avait pas eu d’accident. Tous ses vêtements avaient disparu de l’armoire et l’ordinateur portable du bureau. Mais je suis quand même allé voir la police. Et alors? J’ai senti que ce n’était que la fin et que cet homme, mari et père de mes enfants, se révélait être un bâtard. Je ne croyais pas que c’était comme ça.

« Maman, papa est-il déjà revenu ? » Jas passa la tête dans la chambre.

J’ai fermé le placard pour qu’il ne voie pas que la moitié était vide.

« Non, chérie, je te l’ai dit, elle est en voyage d’affaires. Mars au lit!

Lorsque la porte s’est refermée derrière mon fils, j’ai enfoui mon visage dans l’oreiller et j’ai pleuré jusqu’au matin. Je savais ce qui s’était passé. J’ai été abandonné.

Andrew et moi sommes ensemble depuis douze ans
Nous nous sommes mariés après trois ans de fréquentation – j’étais déjà enceinte à l’époque. Ola a dix ans aujourd’hui. Je suis resté à la maison avec elle, Andrzej m’a convaincu :

– Votre salaire dans cette fondation ne couvrira pas le salaire d’une nounou, cela n’a aucun sens de donner votre enfant à quelqu’un d’autre et de payer un supplément pour cela.

Au moment où je suis retournée au travail, j’ai découvert que j’étais enceinte de mon deuxième enfant. Jasiek est né quelques semaines trop tôt, mais il était fort et en bonne santé. Notre appartement de deux pièces a commencé à se sentir à l’étroit. Nous avons contracté un prêt et avons déménagé – quatre-vingt-dix mètres et une grande terrasse. Andrzej nous a assuré que nous pouvions nous le permettre, car il venait de recevoir une promotion et une augmentation.

Je suis resté à la maison pendant les quatre années suivantes. Je ne pouvais pas attendre pour enfin retourner au travail. Ils m’ont assuré qu’il y aurait une place pour moi. Andrew travaillait de plus en plus. Il a expliqué qu’il était devenu le chef d’un nouveau projet. Et que ce n’est que temporaire. Je l’ai cru.

Le nouveau poste signifiait également des déplacements fréquents, y compris le week-end. Dans ces brefs moments où il passait du temps avec les enfants, il était un père formidable. Je pensais que nous étions une famille heureuse. Il a disparu le jour où j’ai repris le travail. J’ai récupéré Ola à l’école et Jasia à la maternelle. Je n’ai pas réalisé tout de suite que quelque chose n’allait pas. Mais c’est difficile.

J’ai mis la soupe au gaz et je suis allé dans la chambre pour me changer. J’ai ouvert l’armoire. Du côté d’Andrzej – cintres vides… J’ai regardé le bureau. Il n’y avait ni ordinateur portable ni ordinateur portable. Je n’ai pas encore dit aux enfants. Je leur ai donné le dîner. J’ai demandé à un voisin de s’asseoir avec eux et je suis allé moi-même à la police.

Puis, assis sur un banc de parc, j’ai appelé les hôpitaux. J’ai appelé mon mari au travail ce matin.

– Mme Anna, M. Andrzej ne travaille plus avec nous. Hier était son dernier jour de travail. Il n’a pas dit quels étaient ses plans.

J’ai attendu les prochains jours
Pour tout message. Je pouvais imaginer qu’il venait de me quitter – parce qu’il avait probablement trouvé quelqu’un d’autre – mais des enfants ? Il les aimait. Pouvait-il juste s’arrêter ? Je n’arrivais pas à l’accepter. Au début, je n’arrêtais pas de leur dire que papa devait partir, que le voyage se prolongeait, qu’il reviendrait certainement bientôt.

“Maman, dis la vérité.” Papa nous a quittés – c’est Ola qui m’a forcé à dire la vérité.

Que je ne sais pas où est Andrzej, s’il reviendra et quand. Jasiek n’a toujours pas compris ce que j’ai dit.

« Mais il sera là d’ici le week-end, n’est-ce pas ? Parce que je veux faire du vélo – dit-il joyeusement et il est allé jouer.

Ola m’a embrassé.

“Ça ira, maman.”

Il n’y avait pas. Un mois plus tard, ils m’ont appelé de la banque. Il s’est avéré que le versement du prêt n’a pas été reçu.

– Nous ne pouvons pas joindre M. Andrew. Et vous êtes le deuxième propriétaire. Veuillez régler les arriérés.

J’ai gelé. Le versement du prêt représentait plus de la moitié de mon salaire ! Et le loyer et les charges. Pourquoi vivrons-nous ? J’ai couru à la banque où nous avions un compte joint.

“C’est bien que tu sois venu, car tu as un découvert.” Après le dernier retrait de tous les fonds, il n’y avait rien à débiter du compte.

J’ai réalisé que je devais dire la vérité à ma mère. Dimanche dernier, quand elle m’a demandé si nous venions dîner, je me suis excusé d’être malade. Bien qu’elle ait proposé à plusieurs reprises de venir chercher les enfants ou de passer du temps avec eux, j’ai refusé.

“Je savais que quelque chose n’allait pas, petite fille. Vous avez agi bizarrement. Je ne sais pas pourquoi tu ne me l’as pas dit tout de suite. je t’aurais aidé !

La vérité, c’est que ma mère n’a jamais aimé Andrzej. Même quand je suis tombée enceinte d’Ola, elle a essayé de me dissuader de l’épouser.

« Il n’est pas sincère, ma fille. Je ne lui fais pas confiance, répéta-t-elle.

Mais quand il est devenu mon mari et le père de mes enfants, ma mère a lâché prise. Il y a quelques mois, moitié en plaisantant, moitié sérieusement, je l’ai forcée à admettre qu’elle avait tort. C’est pourquoi je ne lui ai rien dit. J’avais honte que ma mère connaisse Andrzej mieux que moi. Et que je devrais admettre que j’aurais dû l’écouter.

Heureusement, ma mère a gardé pour elle les commentaires du « je te l’avais bien dit ». Elle alla dans un tiroir et en sortit une liasse de billets.

– Mes points noirs. prendre.

J’ai commencé à donner des cours d’anglais. Avec l’aide de ma mère, j’ai réussi à joindre les deux bouts pour une autre année.

Andrew a parlé une fois
Non, il n’a pas posé de questions sur moi ou les enfants. Il a envoyé un texto : “N’essayez pas d’envoyer des huissiers contre moi. Ils n’accompliront rien.”

Tellement. Lorsque j’ai essayé d’appeler le numéro d’où provenait le message, il n’était plus actif. J’ai lutté comme ça pendant deux ans. Il y a eu des mois où, sans ma mère, je n’aurais rien eu à offrir à mes enfants pour le dîner. Quelque part en cours de route, même Janek a cessé de poser des questions sur papa. Mais je savais par les parents de ses amis qu’il racontait des histoires inventées sur lui : qu’il était un voyageur, un espion, un astronaute.

Il y avait des jours où je ne pouvais pas me pardonner d’avoir choisi un tel père pour mes enfants.

« Dorothy, tu ne peux plus vivre comme ça. Je vendrai la maison de mes parents, nous n’y allons jamais de toute façon – je savais que c’était une décision difficile pour ma mère.

Elle a un jour promis à sa grand-mère qu’elle ne vendrait pas la maison. Je savais que la maison valait beaucoup, je suis sûr qu’elle rembourserait le reste du prêt. Mais j’ai essayé de dissuader ma mère de cette idée, je ne voulais pas qu’elle manque à sa parole à grand-mère pour moi.

“C’est réglé, j’ai un acheteur.” Je suis sûr que grand-mère comprendrait.

j’ai remboursé le prêt
J’ai enfin pu recommencer à vivre normalement, en travaillant moins. Emmenez les enfants et maman en vacances ensemble, achetez-leur un ordinateur. Puis, tout à coup, Andrew s’est retrouvé. Je ne sais pas comment il a appris que le prêt avait été remboursé. Peut-être connaissait-il quelqu’un de la banque ?

“Bien sûr, je paierai une pension alimentaire.” Et soit on vend l’appartement et on partage l’argent, soit tu me rembourses.

Pendant deux jours, j’ai pleuré de rage et d’impuissance. Jusqu’à ce que finalement je décide d’agir. M. Ryszard, un détective, a rapidement établi où et avec qui vit Andrzej.

« Votre mari travaille pour votre futur beau-père. Depuis plus de deux ans. Ensemble, ils gèrent un grand entrepôt de machines agricoles. Il est probablement employé illégalement, puisque l’huissier n’a pas établi qu’il avait des revenus. Mais il n’y a pas de pauvreté là-bas. Grande maison, deux voitures de luxe. Et je peux comprendre pourquoi votre mari veut divorcer. Cette dame est très enceinte.

Je me sentais faible.

« J’ai tiré la langue de mon voisin. Elle a dit que Luiza avait insisté pour que l’enfant naisse après le mariage…

C’est M. Ryszard qui m’a convaincu de ne pas croire à une future pension alimentaire. Il a également recommandé un avocat. Joanna était bonne. Au bout d’un mois, Andrzej a tout accepté.

Suite à mes suggestions, nous avons également écrit dans le contrat qu’Andrzej a le droit de voir les enfants un week-end sur deux et de les emmener en vacances pendant deux semaines. Lors de l’audience de divorce, j’ai vu Andrzej pour la première fois depuis sa mort. Il avait l’air super. Bronzé, dans des vêtements chers. Et toujours aussi beau.

Ma gorge serrée
J’ai dû enfoncer mes ongles dans mes paumes pour ne pas pleurer. Mais il ne m’a même pas regardé. Il n’a pas posé de questions sur les enfants. J’ai commencé à me demander comment j’avais pu me tromper autant. L’argent d’Andrew a été crédité sur le compte. J’étais sûr qu’il ne répondrait pas de sitôt. Mais il y a une semaine, j’ai reçu un appel.

– Bonjour. Voici Luiza, la fiancée d’Andrzej. Mlle Anna, n’est-ce pas ? Nous nous marions samedi prochain. Et j’ai pensé que ce serait super si Ola et Janek venaient. Janek pourrait porter des alliances… Ce serait adorable. Serez-vous d’accord? Andrzej sera content, c’est censé être une surprise pour lui.

ça m’a étouffé.

– Jésus. Et comment l’imagines-tu ? J’ai haleté après un moment. « Que j’irai voir mes enfants et leur dirai d’aller au mariage d’un père qui ne leur a pas parlé depuis trois ans ? Je ne vais pas le faire. Et vous, Miss Luiza, je vous souhaite bonne chance. Et félicitations pour avoir choisi un père pour votre enfant. J’espère que vous ne le regretterez pas comme moi.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *