Une concierge âgée qui vient d’être licenciée se réveille et voit son riche patron nettoyer son jardin – Histoire du jour

Patricia a passé sa vie à chercher une chance de retrouver son enfant perdu depuis des années. Par un étrange coup du sort, elle en a eu l’occasion, grâce à un puissant lien tissé avec son patron.

À l’approche de sa retraite, Patricia s’est demandé si elle sera épanouie. Elle avait 63 ans, était célibataire et ne s’intéressait pas à la romance. Elle a connu beaucoup de souffrance dans sa jeunesse et a donc renoncé à ses rêves.

Pendant de nombreuses années, elle a mené une vie tranquille et solitaire. Elle travaillait comme femme de ménage dans un cabinet d’avocats prospère de la ville et faisait de son mieux pour rester discrète. De nombreux employés avaient des personnalités très fortes, ce qui rendait Patricia nerveuse.

Malgré cela, elle essayait de saluer toutes les personnes qui passaient dans le bureau. Du fait de son poste d’agent d’entretien, Patricia était souvent méprisée par ses collègues. Ils ignoraient ses salutations, lui lançaient des regards méchants et étaient impolis lorsqu’ils sollicitaient son aide.

A des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash
Un jour, l’une des secrétaires de l’entreprise, Rachel, a eu besoin d’aide pour régler un petit désordre dans le hall. “J’arrive tout de suite. Je dois juste essuyer l’entrée des toilettes et prendre des fournitures”, a répondu Patricia. Pendant qu’elle terminait, elle pouvait entendre des ricanements derrière la réception.

“Hé Patty, tu ne devrais pas être en train de garder tes petits-enfants maintenant ? Qu’est-ce que tu fais à laver les sols ?” demanda Rachel avec sarcasme. Ce commentaire a rendu Patricia très émotive. Ses collègues n’avaient aucune idée de son passé et des choses qu’elle regrettait.

“Je rêve qu’il me pardonne un jour autant que tu veux pardonner à ta mère !”

Patricia, remplie de tristesse, s’est mise à pleurer dans le placard à fournitures. Le propriétaire du cabinet, Alex, a été témoin de cette scène en entrant par la porte d’entrée. Il a décidé de parler à Patricia et d’essayer de la réconforter. Elle lui a révélé quelque chose qu’elle avait gardé secret pendant de nombreuses années.

“Quand j’avais une vingtaine d’années, mon petit ami m’a mise enceinte. Il m’a quittée quand il l’a découvert. J’ai été obligée d’abandonner mon fils dans un orphelinat”, a révélé Patricia en essuyant ses larmes. Elle a poursuivi en expliquant qu’elle était revenue le chercher un an plus tard, pour découvrir qu’il avait été adopté par une famille qui avait changé d’adresse.

A des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

Patricia n’avait qu’un seul souhait, s’excuser auprès de son fils. À sa grande surprise, Alex lui a révélé qu’il était également passé par le système d’accueil. “Et je ne vis qu’avec un seul désir – retrouver ma mère et lui dire simplement que je lui ai pardonné”, a-t-il dit en versant une larme.

Durant ce moment de sincérité, Patricia a révélé que la majeure partie de son salaire a été versée à des orphelinats pendant des décennies pour aider les enfants abandonnés. Elle a également admis que cela l’aidait à se sentir moins coupable. “J’essaie donc de me racheter du mieux que je peux”, a-t-elle dit.

Alex a ensuite fait une suggestion qui a surpris Patricia :

“Cela peut paraître un peu fou, mais je pense que vous devez quitter votre travail”.

Patricia refusa, expliquant qu’elle n’avait rien d’autre à faire de son temps. Même si Alex lui a demandé de démissionner volontairement, Patricia avait l’intention de retourner au bureau le lendemain pour postuler à nouveau pour son emploi. Elle passait la plupart de son temps chez elle ou au travail, elle ne savait donc pas ce qu’elle ferait de son temps si elle ne travaillait plus.

Le lendemain matin, Patricia a été réveillée par des bruits étranges provenant de son jardin. Lorsqu’elle a jeté un coup d’œil par la fenêtre, elle a vu Alex emballer des sacs poubelles. Il avait nettoyé tout son jardin, tondu la pelouse, taillé les buissons, et même partiellement réparé la clôture cassée.

A des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

“Que diable faites-vous, Alex ?” Demanda Patricia avec un sourire confus sur son visage.

“Quand vous m’avez raconté votre histoire, ça m’a fait penser à ma mère biologique. Je suis sûre qu’elle s’en veut autant que vous”, a dit Alex.

Alors que les larmes lui montaient aux yeux, Patricia répondit : “J’ai aussi vu mon fils en vous, Alex ! Je rêve qu’il me pardonne un jour autant que vous souhaitez pardonner à votre mère !”. Ils se sont connectés sur leur ambition de retrouver leurs proches disparus depuis longtemps. Pendant la conversation, Patricia s’est sentie émue et a crié : “Pardonne-moi, mon fils !”.

Alex s’est levé pour la serrer dans ses bras et lui a dit : “Je te pardonne, maman…”. Ils se sont mutuellement aidés à surmonter des années de douleur et de regret. “Au fait, tu es toujours virée. Je ne veux plus que tu travailles dans cet endroit. Je te promets que je vais m’occuper de toi”, a dit Alex.

Patricia accepta finalement, se rendant compte qu’elle avait enduré les insultes de ses collègues pendant trop d’années. Patricia et Alex se sont comportés comme une mère et un fils le feraient, et tous deux ont senti qu’ils avaient un vide qui était enfin comblé. Secrètement, Alex a demandé une faveur à un vieil ami de l’université, Petey, qui travaillait comme enquêteur personnel.

A des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

Alex a demandé à Petey d’essayer de retrouver sa mère biologique et le fils de Patricia. Petey a eu du mal pendant quelques mois, mais il a fini par trouver la perle rare. La mère d’Alex et le fils de Patricia vivaient dans un État voisin. Alex décidé d’élaborer un plan et réserva un billet pour le week-end suivant.

La semaine suivante, Patricia a entendu frapper à sa porte. En ouvrant, elle a vu Alex debout avec une femme ayant sensiblement son âge. “Est-ce que c’est qui je pense ?” demanda-t-elle, excitée. “Patricia, c’est ma mère, Delphine. Je l’ai trouvée le week-end dernier”, dit Alex.

Patricia et Delphine se sont saluées et ont partagé une chaleureuse accolade. À ce moment-là, Patricia a pu voir une troisième personne se tenir dans sa cour, un homme de l’âge d’Alex. Elle était au bord des larmes, car elle pouvait déjà reconnaître ses yeux bleus brillants.

“Bonjour, maman, je m’appelle Jacob”, a-t-il dit en se mettant à pleurer.

Alors que les deux partageaient une étreinte émouvante, Jacob dit : “Je suis heureux de te rencontrer enfin. Je te pardonne pour tout. Tu n’as pas à t’excuser.”

A des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

En fin de compte, Patricia et Alex ont tous deux pu faire amende honorable auprès des membres de leur famille dont ils étaient séparés. Mais les deux ont partagé un lien spécial et sont restés des amis proches.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Traitez tout le monde avec respect. Bien qu’étant le propriétaire de l’entreprise, Alex n’a pas jugé Patricia à cause de sa position. Il a trouvé un moyen de se rapprocher d’elle, ce qui leur a finalement rendu service à tous les deux.
  • Il n’est jamais trop tard pour faire amende honorable. Après de nombreuses années, Patricia a reçu le pardon de son fils et Alex a pu pardonner à sa mère.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *