Une jeune adolescente choisie son père infidèle au détriment de sa mère brisée, et retourne la voir des années plus tard pour réclamer de l’argent

Lorsqu’une femme a décidé de divorcer de son mari pour cause d’infidélité, elle a perdu la garde de sa fille. Puis, la fille a refusé de voir la femme, croyant qu’elle était mauvaise. Ce n’est que lorsqu’elle n’a plus eu d’argent pour payer ses études qu’elle a repris contact avec sa mère.

Une femme qui a épousé un homme riche pensait qu’elle avait de la chance que quelqu’un prête main forte à sa famille. Non seulement il gâtait ses parents avec des cadeaux luxueux, mais il a également remboursé les dettes de sa sœur et a mis son frère en contact avec une bonne entreprise qui l’a embauché en lui proposant un salaire élevé.

Son mari était très aimé par sa belle-famille, qui était souvent de son côté pendant les périodes difficiles de leur mariage, y compris lorsqu’il l’a trompée pour la première fois. À l’époque, la femme venait de donner naissance à leur enfant, Kelly. Elle était vulnérable mais voulait quitter son mari.

Cependant, sa famille l’a persuadée de pardonner à l’homme. Ils se sont servis de Kelly comme d’une raison pour rester, disant que l’enfant avait besoin de grandir dans un foyer stable avec deux parents. La femme a écouté sa famille et est restée. Elle s’est aussi fait croire qu’elle ne pouvait pas être la meilleure des épouses à l’époque parce qu’elle était enceinte.

Quand Kelly avait environ 12 ans, son mari l’a trompée une deuxième fois. À ce moment-là, elle était déterminée à demander le divorce. Ses beaux-parents n’étaient pas d’accord car ils voulaient éviter un scandale. Ses parents étaient du même avis, car ils ne voulaient pas perdre l’accès à la gentillesse et à la générosité de son mari.

Une femme regardant par une vitre | Source : Shutterstock

Cependant, elle a quand même demandé le divorce et a perdu la garde de son enfant. Son mari avait les moyens d’engager les meilleurs avocats et bénéficiait même du soutien de sa belle-famille. De son côté, la femme a reçu une pension alimentaire et un bon règlement.

Elle a essayé de rester en contact avec sa fille et a eu des heures de visite. Cependant, sa belle-famille et ses parents l’ont dépeinte comme une mauvaise personne lorsqu’ils s’adressaient à Kelly. Ils lui ont dit que sa mère était une hypocrite parce qu’elle refusait de pardonner à son père, même si elle était désolée. En conséquence, lorsque Kelly est devenue adolescente, elle était convaincue que sa mère était horrible et a donc refusé de la voir.

Kelly n’a repris contact avec sa mère que pour l’argent

Dans les moments difficiles, la femme a trouvé du réconfort auprès de sa meilleure amie, Tina. Elle a décrit Tina comme sa confidente et son roc, affirmant qu’elle n’aurait peut-être pas réussi à s’en sortir sans son amie. Au fil des ans, la femme a continué à tendre la main à sa fille.

Une jeune femme frappant à une porte. | Source : Shutterstock

Alors que la femme a accepté de prendre en charge les frais de scolarité de sa fille, Kelly a dû signer un contrat par lequel elle renonçait à être l’héritière de sa mère, comme indiqué dans le testament de cette dernière.

Elle s’est également attachée à reconstruire sa vie, a suivi des études de comptabilité et a décroché un emploi bien rémunéré. Malheureusement, son ex-mari n’a pas eu la même chance. En plus de s’être fait licencier, il a été poursuivi en justice par l’un des employés. Bien qu’en difficulté financière, il n’a pas changé son mode de vie et a dépensé tout son argent, y compris les frais de scolarité de Kelly.

Une personne rédigeant un testament | Source : Shutterstock

La femme voulait léguer ses biens à sa filleule, pas à sa fille

À ce moment-là, Kelly voulait renouer avec sa mère. “Je ne mentirai pas en disant que je n’ai pas été blessée à l’idée qu’elle ne voulait entrer en contact que pour mon argent”, a-t-elle dit. La femme a accepté de payer les frais de scolarité de sa fille, mais Kelly a dû signer un contrat par lequel elle renonçait à être l’héritière de sa mère, comme l’indique le testament de cette dernière.

La femme voulait que la majeure partie de sa succession et de ses biens aille à la fille de Tina, Laura, qui était plus comme sa fille ces dernières années. Laura est aussi sa filleule.

Ses proches pensent que la demande de la femme pourrait nuire à sa relation avec Kelly. Cependant, la femme ne veut pas avoir l’impression que sa relation avec Kelly est superficielle et basée sur l’argent.

Une femme donnant de l'argent à une jeune fille. | Source : Shutterstock
La mère avait-elle raison de laisser tout ce qu’elle possédait à sa filleule ? Ou aurait-elle dû tout laisser à sa fille, qui voulait seulement renouer des liens après n’avoir plus d’argent pour les frais de scolarité ?

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *