Mes parents ne nous apprécient pas du tout, ma femme et moi. Et maintenant, je pense que j’aurais dû me comporter comme mon frère.

Il y a cinq ans, mon frère aîné a obtenu une carte verte et s’est rendu aux États-Unis avec sa femme.

Lorsqu’il est venu nous rendre visite, il a apporté avec lui toute une montagne de vêtements de marque, de friandises et, bien sûr, de cadeaux pour ses parents. Mes parents n’ont tout simplement pas laissé mon frère se reposer, s’intéressant à sa vie dans un pays si peu familier et étranger.

Plus tard, se détachant enfin du buffet dressé par ses parents, mon frère est allé rendre visite et offrir des cadeaux à d’autres membres de sa famille. Pendant tout ce temps, les enfants de mon frère ont été gardés et divertis par nos parents. Lorsqu’il est parti, mon père a essayé de lui remettre discrètement une enveloppe qui, je crois, contenait de l’argent. Mes parents ont également abattu un cochon pour les marieurs.

Lorsque mon frère est parti, la tension artérielle de ma mère a augmenté, ce qui m’a rendue très anxieuse.
Il neigeait beaucoup à l’époque. Mon père et moi avons déblayé la neige de la maison pour que, si quelque chose arrivait, nous puissions ramener la voiture à la maison.

Depuis mon mariage, ma femme et moi vivons avec mes parents pour nous occuper d’eux, car ils ne peuvent plus faire beaucoup de choses seuls. Il est dommage que notre travail et nos soins soient moins appréciés que l’arrivée de mon frère de l’étranger, où il vit d’ailleurs très bien. Pendant de nombreuses années, il m’a semblé que j’aurais dû partir, mener une vie heureuse loin de mes parents, comme l’a d’ailleurs fait mon frère. Ainsi, mes parents m’auraient peut-être davantage appréciée.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *