Une femme achète une vieille veste dans une friperie et trouve dans sa poche une note indiquant : “Aidez mes petits-enfants” – Histoire

Lorsque Megan est rentrée chez elle après avoir acheté une veste à la friperie, elle a découvert un billet avec une adresse et les mots “Aidez mes petits-enfants”. Elle a décidé d’aller à l’adresse et n’a pas pu croire ce qu’elle y a découvert.

Acheter une nouvelle tenue peut changer vos perspectives pour la journée. Du moins, c’était l’avis de Megan. Peu importe la difficulté de sa journée, une nouvelle tenue dans sa penderie pouvait changer totalement son humeur, surtout si elle faisait une bonne affaire.

Un jour, Morgan s’était rendue un jour dans sa friperie locale. Elle ne s’attendait pas à trouver grand-chose, mais une veste d’occasion brodée de fil d’or l’avait interpellée. Elle était belle et assez bon marché. Megan aimait l’idée d’acheter des objets d’occasion parce qu’elle avait un esprit très écologique. Elle se souciait de l’environnement, et la mode rapide était un énorme problème. Donc tout ce qui pouvait être recyclé était parfait pour elle.

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Sans hésiter, elle avait ramené la veste chez elle et commençait à imaginer toutes les combinaisons de vêtements qu’elle pourrait y associer. Elle était en si bon état qu’elle ne pouvait pas imaginer pourquoi quelqu’un voulait la vendre. Elle devait avoir un grand besoin d’argent, pensa-t-elle en arrivant dans sa chambre et en commençant à sortir des affaires de son armoire.

Megan était perplexe. “Je ne comprends pas. Vous ne pouviez pas appeler de la famille pour vous aider ?”

Son lit était jonché de tissus alors qu’elle planifiait des combinaisons de tenues et virevoltait devant le miroir avec sa nouvelle veste. Elle attrapa son téléphone pour prendre un selfie et mit son autre main dans sa poche. C’est alors qu’elle sentit quelque chose et le sortit. C’était un morceau de papier avec une adresse non loin de sa maison à Norfolk, en Virginie.

Mais quelque chose d’autre avait attiré son attention. C’était un message qui disait : “Aidez mes petits-enfants !”

“Qu’est-ce que cela pouvait signifier ?” se demanda-t-elle en haussant les épaules, froissant le morceau de papier et le jetant sur le sol.

Elle prit quelques selfies et commença à récupérer les vêtements qu’elle avait disposés dans son lit, remettant tout en ordre dans son armoire. Elle avait accroché la veste sur une étagère près de la porte d’entrée où elle pouvait la prendre rapidement avant de partir, puis elle s’était dirigée vers la cuisine pour préparer le déjeuner.

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Alors qu’elle mangeait, l’esprit de Megan ne cessait de revenir vers ce message sur le morceau de papier. ” Ça pourrait être une sorte de blague “, dit-elle tranquillement, en grignotant son sandwich et en parcourant son téléphone. “Mais si ce n’est pas le cas ?”

Cette question la tourmenta jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus. Elle attrapa la note sur le sol de sa chambre, l’aplatit et relut l’adresse. “Ok, allons-y”, dit-elle en se préparant avant de se précipiter vers la porte avec la veste.

***

Une petite fille répondit à la porte. “Bonjour ?” dit-elle d’une petite voix.

“Hmmm… salut”, commença Megan, ne sachant pas pourquoi un enfant était autorisé à répondre à des inconnus. “Est-ce que ta grand-mère ou ton grand-père est là ?”

“Nous n’avons qu’une grand-mère”, a répondit la petite fille en ouvrant davantage la porte et en faisant un geste vers un couloir. Deux autres enfants se tenaient là, les yeux écarquillés et l’expression confuse. Megan était probablement tout aussi déconcertée qu’eux. Mais elle entra dans la maison et découvrit un désastre.

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

La maison ne sentait pas mauvais, mais il était clair que personne n’avait fait le ménage depuis longtemps. Il y avait des tonnes de jouets qui traînaient, et dans la cuisine, la vaisselle était éparpillée sur le sol et dans l’évier. Il était clair que la note n’était probablement pas une farce. Ces enfants avaient besoin d’aide.

Megan interrogea à nouveau la petite fille sur sa grand-mère, elle la guida vers une chambre. Une femme âgée était allongée sur le lit, trop pâle pour être confortable, et lorsque ses yeux se posèrent sur Megan, elle toussa, un son qui résonna dans toute la maison et sembla durer une minute entière.

Lorsque la femme cessa enfin de tousser, Megan décida de s’expliquer rapidement. “Madame, excusez-moi de venir comme ça. Mais j’ai acheté cette veste et j’ai trouvé un mot à l’intérieur.”

“Oh, Dieu merci. Merci d’avoir répondu au mot. C’est si gentil de votre part”, dit la vieille dame en se couvrant la bouche avec un mouchoir mais en faisant signe à Megan de se rapprocher. “J’ai fait un énorme effort hier pour atteindre la boutique, la vendre et acheter quelque chose à manger pour mes petits-enfants. Mais j’avais peur que ma maladie progresse, alors j’ai écrit ce mot, en espérant que quelqu’un le verrait et m’aiderait.”

Megan était perplexe. “Je ne comprends pas. Vous ne pouviez pas appeler de la famille pour vous aider ?”

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

“Nous n’avons personne d’autre, et j’ai dû dépenser ma pension pour des médicaments qui ne fonctionnent pas très bien”, expliqua la vieille femme entre deux quintes de toux intenses. “Je suis désolée. Je m’appelle Erica, et j’ai une pneumonie chimique. Les médecins ne savent pas exactement comment je l’ai contractée, mais ils ont dit que ce n’est pas contagieux.”

“Je m’appelle Megan, je viens d’acheter cette veste et j’ai décidé de venir. Vous avez besoin que j’appelle le 911 ou quelque chose comme ça ?” demanda Megan en s’approchant de la vieille femme.

Erica secoua la tête, et des larmes embuèrent ses yeux. “Je ne sais pas ce qu’il faut faire. Je ne veux pas que mes petits-enfants se retrouvent dans le système, mais je me sens si faible maintenant. Je ne sais pas si je m’en remettrai un jour. J’avais juste besoin de quelqu’un pour m’écouter, je suppose.”

Ses actions n’avaient pas de sens, mais d’une certaine manière, Megan comprenait la détresse de la vieille femme. Elle avait simplement peur de mourir et de laisser ses petits-enfants derrière elle sans aucune aide. Elle saisit la main d’Erica et lui fit un signe de tête. “Tout va bien se passer. Vous allez vous reposer et guérir.”

Erica regarda directement dans les yeux de la jeune femme, et ses larmes coulèrent enfin. Sa bouche se contracta en une expression douloureuse, et elle dit, “Merci. Merci beaucoup.”

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

“Je reviendrai”, déclara Megan en se levant du lit et en quittant la chambre.

Les enfants étaient juste à l’extérieur et la regardaient avec impatience. “Ok, les enfants. Je m’appelle Megan, et nous allons faire une surprise à votre grand-mère ! Qu’en dites-vous ?”

Les enfants sourirent, hochèrent la tête et suivirent Megan. Elle leur donnait des tâches faciles et faisait elle-même les choses compliquées, comme nettoyer la cuisine, mettre la vaisselle dans le lave-linge et tout ranger.

Finalement, la maison était habitable, alors elle leur commanda une pizza, puis elle chercha sur Google des remèdes maison pour l’état d’Erica. Elle voulait au moins soulager cette terrible toux, alors elle prépara une boisson rafraîchissante et calmante pour Erica avec ce qu’elle avait trouvé dans la cuisine.

Megan quitta la maison ce soir-là, heureuse d’avoir aidé une famille étrange. Elle y retourna plusieurs heures chaque jour par la suite. Erica restait au lit la plupart de ces jours, et Megan s’inquiétait des mesures à prendre pour ses petits-enfants. Mais heureusement, la vieille dame commença à aller mieux une semaine après le retour de Megan.

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Très vite, Erica retrouva sa place et fit à Megan le plus gros câlin du monde. “Tu es une sainte. Tu nous as aidés alors que ce n’était pas ta responsabilité. Tu aurais pu appeler les services sociaux, mais tu ne l’as pas fait. Je ne peux pas vous remercier assez.”

“Erica, parfois, on a tous besoin d’un peu d’aide. Et la prochaine fois, tu n’auras pas à laisser un mot dans une veste. Tu peux m’appeler quand tu veux”, dit Megan en riant, et Erica la rejoignit.

Elles devinrent des amies proches malgré leur différence d’âge, et Megan racontait toujours cette histoire à qui voulait l’entendre.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Certaines personnes demandent de l’aide de la façon la plus étrange qui soit. Erica n’avait personne à qui demander de l’aide, alors elle a eu recours à une méthode étrange qui a fonctionné, uniquement parce que Megan était une bonne âme. Soyez toujours attentifs aux signes de quelqu’un qui appelle à l’aide.
  • Faire le bien peut procurer une sensation fantastique, c’est pourquoi il est bon de le faire souvent. Après avoir aidé cette famille, Megan s’est sentie extraordinaire et s’en est souvent vantée par la suite.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *