Un patron licencie une mère célibataire en congé maternité sans savoir que son fils aîné est un avocat de premier plan – Histoire du jour

Maria avait l’impression de vivre un rêve en profitant d’un nouveau travail formidable et d’une romance inattendue. Mais tout s’écroule lorsque son patron, rancunier, décide de se débarrasser d’elle.

Maria a pleuré en serrant son fils Lucas dans ses bras. “Je suis si fière de toi, mon chéri ! Quand j’ai appris que j’étais enceinte de toi, je n’aurais jamais pu imaginer que tu réussirais si bien dans la vie. Et maintenant, tu es diplômé de l’école de droit avec mention très bien !”

Lucas lui a souri ironiquement. “Wow, à t’entendre, on dirait que j’étais sans espoir”, a-t-il dit en plaisantant.

Maria lui a donné une petite tape sur le bras. “Tu sais ce que je veux dire. Je n’avais que seize ans… j’étais encore une enfant. C’était difficile de devenir mère si jeune, et je sais que j’ai fait beaucoup d’erreurs, mais tu es ma fierté et ma joie, Lucas”.

Lucas a embrassé la joue de Maria et lui a ébouriffé les cheveux. Ils avaient une relation étrange depuis qu’il avait été élevé dans la maison de ses grands-parents pendant qu’elle terminait le lycée et l’université. À un moment donné, ils s’étaient même préparés ensemble pour l’école, presque comme des frères et sœurs.

“Tu vas me manquer” Maria a soupiré. “Je suis contente que tu aies déjà un travail, mais j’aimerais que tu restes ici, que tu ne déménages pas en ville”.

“Je reviendrai te rendre visite. Ce n’est qu’à une heure de route, tu sais”.

Maria lui a souri tandis qu’ils marchaient bras dessus bras dessous sur les pelouses entretenues de l’université. Le soleil brillait et l’air sentait bon la fraîcheur et la douceur. C’était le jour idéal pour que Lucas commence le reste de sa vie.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Cinq ans plus tard, Maria a franchi les portes coulissantes en verre de la grande entreprise où elle venait d’être embauchée. Bien qu’elle ait maintenant quarante ans, Maria a consacré une si grande partie de sa jeunesse à l’éducation de Lucas qu’elle a eu l’impression que la vie recommençait.

Ce sentiment l’a particulièrement touchée lorsqu’elle a été présentée à son nouveau patron, Allen. Une chaleur a traversé son corps lorsqu’elle lui a serré la main, et elle n’a pas pu détacher son regard de son beau visage.

“C’est formidable de vous avoir parmi nous, Maria”, a déclaré Allen. “J’ai apprécié votre CV et j’ai le sentiment que vous êtes exactement ce qui nous manquait ici.”

“Je suis heureuse d’être avec vous… de travailler avec vous. Je veux dire que c’est un peu le travail de mes rêves.”

Allen a souri et Maria a craqué. Elle n’entendait pas un mot de ce qu’il disait ensuite, car elle admirait la taille soignée de sa barbe et la façon dont ses bras bougeaient sous le tissu de sa chemise.

“Laissez-moi vous montrer votre bureau”, a poursuivi Allen. “Votre bureau se trouve juste à côté du mien, je peux donc garder un œil sur vous.”

Il lui a fait un clin d’œil et le cœur de Maria a fait un bond dans sa poitrine. Il fallait qu’elle se ressaisisse ! Elle s’empêcha de fixer son derrière en le suivant dans le couloir au carrelage brillant. Maria ne voulait pas se laisser entraîner dans une histoire d’amour sur son lieu de travail. Trop de ses amies avaient souffert de cette façon, et elle ne voulait pas devenir comme l’une d’entre elles.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Mais Maria s’est vite rendu compte que le cœur voulait ce qu’il voulait, même si ces désirs étaient peu judicieux. Le fait qu’elle surprenne souvent Allen en train de l’observer timidement ou qu’il ne porte pas d’alliance n’a pas aidé.

Tout a commencé par des sourires timides et des plaisanteries autour d’un café le matin. Les jours où ils travaillaient ensemble sur des propositions, leurs jambes se frôlaient souvent sous la table. Rien de tout cela n’était sérieux jusqu’au jour où Allen a appelé Maria dans son bureau pour l’informer d’un projet important.

“Nous avons obtenu le contrat !”, a dit Allen en souriant.

Le travail de rêve de Maria au sein de l’entreprise s’est rapidement transformé en cauchemar.

L’étreinte était impulsive, une explosion de joie spontanée pour leur succès commun, mais une fois dans les bras l’un de l’autre, ni Allen ni Maria ne voulaient que ce moment se termine.

“Je suis désolé”, a-t-il murmuré d’une voix rauque, “nous n’aurions pas dû…”.

“Oui”, a-t-elle soufflé, le regard fixé sur le sien.

Ils étaient si proches qu’elle pouvait sentir son cœur s’emballer comme le sien. L’odeur de cuir et de bois de son eau de Cologne emplissait ses sens. Ses doigts étaient comme du feu lorsqu’ils traçaient les contours de son visage.

Ce premier baiser était un feu d’artifice et de la magie. Elle a complètement fondu lorsqu’il l’a rapprochée. C’était le début d’une histoire d’amour qui se déroulait derrière les portes closes du bureau et dans les chambres d’hôtel de la ville. L’amour d’Allen et de Maria était brillant et brûlant, mais quelque chose d’inattendu a tout bouleversé.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

“Tu ne peux pas être enceinte.” Allen a haussé les épaules et enfoui sa tête dans ses mains.

“Je sais que nous n’avions pas prévu ce bébé, mais nous pouvons faire en sorte que ça marche”, a dit Maria en posant ses mains sur son épaule.

“Non, on ne peut pas”. Allen s’est levé et a commencé à faire les cent pas dans son bureau.

“Je t’aime, Maria, mais nous ne pouvons plus continuer ainsi. Nous ne pouvons pas être ensemble parce que je suis marié.”

Maria l’a regardé fixement. Elle avait l’impression que le monde s’arrêtait de tourner. “Mais tu n’as pas de bague… et pas de photos de famille !”, a-t-elle dit en montrant son bureau.

“Je préfère séparer ma vie professionnelle de ma vie personnelle”, a-t-il marmonné en se passant les doigts dans les cheveux. “Je suis vraiment désolé, mais je pense que nous pouvons tous les deux repartir avec une nouvelle sagesse. Tout le monde fait des erreurs, n’est-ce pas ? Bien sûr, c’est moi qui paierai le licenciement.”

“Non !” Maria a croisé les bras sur son ventre. “Je ne vais pas faire ça, Allen.”

La colère a assombri le visage d’Allen. “Il faut que tu fasses preuve d’intelligence, Maria. Garder cet enfant serait une grosse erreur”.

“La seule erreur, c’est toi.” Maria s’est dirigée vers la porte. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle avait été abandonnée par le père de son enfant pour la deuxième fois de sa vie !

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Les mois qui ont suivi ont été parmi les plus sombres de la vie de Maria. Le regard que ses parents ont échangé lorsqu’elle leur a annoncé qu’elle était à nouveau enceinte lui a brisé le cœur. Elle ne pouvait pas non plus supporter d’annoncer à Lucas qu’il allait devenir un frère. Il avait l’air si heureux sur ses pages de réseaux sociaux… Comment pouvait-elle gâcher cela avec cette nouvelle ?

L’emploi rêvé de Maria dans l’entreprise s’est rapidement transformé en cauchemar. Allen ne travaillait plus avec elle sur les propositions. Au lieu de cela, il lui faisait faire tout le travail seule. Il le lisait ensuite et lui renvoyait les projets avec des pages de commentaires sur les points qu’elle devait modifier. À cause de cela, chaque tâche qu’on lui confiait devait être effectuée trois fois.

“Quand j’en aurai fini avec eux, ton abruti de patron ne pourra plus jamais trouver de travail.”

Elle ne pouvait pas lui parler du tout, pas même de sujets liés au travail. Il la repoussait du revers de la main et lui disait d’envoyer un courriel, qu’il ignorait généralement. Son attitude n’a fait qu’empirer lorsque Maria a commencé à montrer son baby-bump.

“Félicitations !” Amy, de la comptabilité, a pris la main de Maria. “Je n’avais pas réalisé que vous étiez mariée. Quand…”

“La proposition de Johnson doit être terminée aujourd’hui”, a dit Allen en sortant de nulle part et a raccompagné Maria dans son bureau.

“Je n’allais pas parler de nous”, a marmonné Maria.

“Le bureau est un lieu de travail, pas de bavardage !”, s’est emporté Allen et son visage est devenu rouge.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Allen n’a rien fait pour alléger la charge de travail de Maria à l’approche de l’accouchement. Au contraire, il l’a surchargée de travail et a souvent fait des commentaires sarcastiques sur le fait qu’elle l’avait provoquée elle-même. Maria rentrait souvent chez elle en larmes, mais elle hésitait encore à annoncer sa grossesse à Lucas.

Un jour, Allen a fait irruption dans son bureau pour se plaindre de la dernière proposition sur laquelle elle avait travaillé. Une douleur aiguë s’est déclenchée dans le bas du dos de Maria tandis qu’il lui criait dessus. Il lui a ordonné de refaire le travail et a quitté la pièce lorsque Maria a perdu les eaux.

“Le bébé arrive !”

Maria est emmenée d’urgence à l’hôpital. Après un travail court mais intense, elle a donné naissance à un garçon en bonne santé, qu’elle a appelé Riley. Bien qu’elle ait pensé donner le bébé à l’adoption, un seul regard sur le doux visage de Riley a fait disparaître cette idée de son esprit.

Maria a ramené Riley à la maison quelques jours plus tard. Elle avait obtenu un congé de maternité de six mois, ce qui lui laissait beaucoup de temps pour s’attacher à son bébé et se tenir au courant des activités de Lucas sur ses comptes de réseaux sociaux.

Le lundi suivant, Maria a reçu un mauvais choc. Son entreprise l’a appelée pour lui annoncer qu’elle a été licenciée ! Elle n’avait jamais retravaillé la proposition qu’Allen lui reprochait lorsqu’elle a commencé à accoucher, et il l’avait donc renvoyée pour mauvaise performance.

Maria a fondu en larmes. Elle a sangloté si fort qu’elle n’a pas remarqué l’homme qui est entré chez elle.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

“Maman ?” Lucas s’est précipité aux côtés de Maria. “Pourquoi pleures-tu, maman ? Qu’est-ce qu’il y a ?”

“Lucas ! Qu’est-ce que tu fais là ?” Maria a levé les yeux vers lui, choquée.

“Je suis venu pour une visite surprise. Les yeux de Lucas se sont de plus en plus écarquillés lorsqu’il a remarqué le bébé dans les bras de sa mère et les articles de puériculture dans la pièce.

“On dirait que c’est moi qui reçois une surprise. À qui est ce bébé ?”

La poitrine de Lucas s’est serré de rage pendant que Maria lui racontait tout ce qui lui était arrivé. Lorsqu’elle a terminé, son sang bouillait et ses mains se recroquevillaient en poings.

“Il est illégal de licencier quelqu’un qui est en congé de maternité”, a-t-il déclaré. “Quand j’en aurai fini avec eux, ton abruti de patron ne pourra plus jamais trouver de travail”.

“Vous avez peur que votre petit secret soit dévoilé. Un juge trouvera cela très intéressant quand je vous traînerai devant le tribunal.”

“Lucas, non.” Maria a baissé la tête. “Je ne pourrais pas vivre avec le scandale que cela va provoquer.”

“Je ne le laisserai pas s’en tirer en te traitant comme ça, maman. Et puis, je suis un grand frère maintenant. C’est à moi de protéger ce petit bonhomme”. Lucas a serré sa mère dans ses bras et a embrassé le front de son frère. “Mais je te promets que je serai discret. Laisse-moi m’occuper de tout.”

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Lucas a monté les marches de l’entreprise où travaillait sa mère, le cœur lourd. Il se sentait très coupable qu’elle ait choisi d’assumer seule ces fardeaux au lieu de le contacter. Il était également dégoûté par la façon dont elle avait été traitée.

“Vous allez avoir la surprise de votre vie, Allen”, a marmonné Lucas en entrant dans l’ascenseur.

Une heure plus tard, Lucas était assis seul au fond d’une salle de conférence. Tous les sièges de la table de conférence au centre de la pièce étaient occupés par des actionnaires et des cadres supérieurs de l’entreprise, sauf un.

Tous les regards se sont tournés vers Allen lorsqu’il est entré dans la salle. Il s’est excusé d’être en retard et a semblé confus lorsque tout le monde a continué à le fixer.

“Quelque chose ne va pas ?”, a demandé Allen en s’asseyant.

“Jetez un coup d’œil aux documents qui se trouvent devant vous, M. Walsh”, a dit le PDG de l’entreprise.

“Vous êtes accusé de licenciement illégal.”

“Quoi ?” Allen a blêmi en parcourant les documents. “C’est un mensonge ! J’ai licencié cette femme parce qu’elle était paresseuse et négligente. Le fait qu’elle soit tombée enceinte n’a rien à voir avec ça”.

Lucas s’est raclé la gorge et s’est levé. “Je ne suis pas d’accord, M. Walsh.”

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Lucas n’a pas pu s’empêcher de sourire en regardant la réaction d’Allen pendant qu’il se présentait et énumérait ses références. Il a ensuite récité la loi pour toute la salle, puis a exigé que sa mère soit réintégrée dans l’entreprise et dédommagée pour détresse émotionnelle.

“Il n’en est pas question.” Allen a secoué la tête. “Elle n’a pas fait son travail et c’est pour cela qu’elle a été licenciée. Le reste n’est pas pertinent.”

“N’est-il pas vrai qu’elle n’a pas terminé son travail parce qu’elle a accouché ? Probablement à cause du stress causé par vos cris, M. Walsh ?”

“Attendez une seconde…”

“Et n’est-il pas vrai qu’elle ne serait pas tombée enceinte si vous n’aviez pas eu une liaison avec elle ?”

Un souffle collectif parcourait la salle de réunion. Le visage d’Allen est devenu rouge vif.

“Non seulement vous êtes coupable de licenciement illégal, mais vous êtes également coupable de faute grave. C’est la vraie raison pour laquelle vous voulez renvoyer ma mère, n’est-ce pas ? Vous avez peur que votre sale petit secret soit dévoilé. Un juge trouvera cela très intéressant quand je vous traînerai devant le tribunal”.

Allen a baissé la tête. Il n’a rien dit de plus, et il n’en avait pas besoin. La culpabilité se lisait sur son visage à la vue de tous.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Allen a été licencié le même jour. Maria a non seulement repris son travail, mais elle a été promue au poste d’Allen après que les directeurs de l’entreprise ont appris qu’elle effectuait une grande partie du travail d’Allen.

Lucas a fêté l’événement avec sa mère et le petit Riley. Il a décidé de retourner vivre en ville pour se rapprocher de sa famille et se rendre en ville lorsque c’est nécessaire.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Une famille aimante vous soutiendra toujours. Bien que Lucas et Maria n’aient pas beaucoup parlé ces derniers temps, il était prêt à la défendre lorsqu’il a découvert qu’elle avait besoin d’aide.
  • Il faut toujours défendre ce qui est juste. Chaque acte de gentillesse et chaque moment où nous luttons pour la justice contribuent à faire du monde un endroit meilleur pour tous.

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *