La chauffeur de bus oblige la petite fille à rester dans le bus tous les jours après que tout le monde soit sorti, puis papa apprend la raison

Dans de nombreuses familles, les mères sont la cheville ouvrière, car elles équilibrent magistralement les exigences de la vie familiale, depuis l’organisation des repas jusqu’au maintien de la propreté.

Patricia Pieri, une maman de l’Utah, prenait un plaisir particulier à accomplir une tâche apparemment simple : coiffer les cheveux de sa jeune fille Isabella, créant des chefs-d’œuvre miniatures avec chaque tresse et chaque chignon.

Les mamans comme Patricia semblent avoir des superpouvoirs, capables de gérer les tâches tenaces et les chaussettes perdues comme par magie.
Mais ils font plus que simplement entretenir la maison ; ils construisent des liens à travers ces petits actes d’amour.

Mais la vie a une manière de lancer des boules courbes.

Patricia a été confrontée à une maladie cérébrale rare pendant des années et, malheureusement, elle est décédée alors qu’Isabella n’avait que neuf ans.

La chauffeur de bus oblige la petite fille à rester dans le bus tous les jours après que tout le monde soit sorti, puis papa apprend la raison

Cela a non seulement laissé Isabella le cœur brisé, mais aussi sans les mains expertes de sa mère pour se coiffer.

Son père, Philip Pieri, 47 ans, a donné le meilleur de lui-même à la coiffure, mais comme de nombreux pères l’admettent, les tresses et les chignons ne sont généralement pas dans leur timonerie.

Parlant de ses tentatives, Philip a partagé : Elle se fâcherait contre moi si je lui tirais les cheveux. Je ne savais pas comment faire. Un jour, [Isabella] est rentrée à la maison et ses cheveux étaient magnifiques.

Je l’appelle ma princesse, et soudain, elle ne jouait plus seulement le rôle, elle en avait aussi l’air. Et cela a fait des merveilles pour sa confiance en elle, exactement ce que j’espérais.

La question qui se pose alors : qui est devenue la fée marraine de Cendrillon d’Isabelle, transformant comme par magie ses cheveux ?

La chauffeur de bus oblige la petite fille à rester dans le bus tous les jours après que tout le monde soit sorti, puis papa apprend la raison

La réponse est venue sous une forme improbable : Tracy Dean, 47 ans, qui n’était ni coiffeuse ni amie de la famille mais chauffeur de bus scolaire d’Isabella.

Tracy observait tranquillement depuis le siège du conducteur depuis deux ans depuis le décès de Patricia.

Elle a vu Isabella faire des tentatives courageuses mais maladroites pour coiffer ses cheveux, ce qui a conduit à un cas où elle est même montée à bord du bus avec une coupe de cheveux beaucoup plus courte, grâce à la solution de dernier recours de son père.

Étant mère de quatre enfants, Tracy a compris que l’estime de soi d’une jeune fille pouvait être étroitement liée à son apparence.

Sachant qu’Isabella était confrontée à un défi qu’aucune jeune fille ne devrait avoir à relever seule, Tracy a décidé qu’il était temps d’intervenir.

La chauffeur de bus oblige la petite fille à rester dans le bus tous les jours après que tout le monde soit sorti, puis papa apprend la raison

Après tout, une bonne journée capillaire peut signifier le monde à cet âge

Chaque jour, une fois que tous les autres enfants étaient descendus du bus et étaient rentrés chez eux, Tracy et Isabella avaient une petite « séance de salon » sur place, dans le bus.

Armée d’une brosse à cheveux et d’une mission, Tracy brosserait et tresserait les cheveux d’Isabella avec expertise. Tracy raconte : « Je pouvais dire qu’elle avait du mal avec ses cheveux.

Habituellement, nous optons pour deux tresses françaises, mais parfois elle n’en demande qu’une. Je lui ai également appris à bien se brosser les cheveux. Maintenant, elle monte dans le bus, impatiente de me montrer ses efforts et me demande : « Je me suis brossé les cheveux. Est-ce que ça a l’air bien ?’ Je répondrai : ‘Tu as fait un travail génial.’ »

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *