The Voice , Amel Bent s’attire les foudres du jury, “Ça devrait être interdit par la production

Si vous mettez en avant le comportement de Vianni dans The Voice, alors Amel Bent n’est pas non plus d’accord avec les coachs.
« Voice » est une performance bon enfant. Et les entraîneurs se prennent doucement les uns les autres. Mais parfois, certaines bizarreries sont très ennuyeuses. Vianni a le don d’embêter rapidement ses camarades.

Les coachs de The Voice sont impitoyables. Ils font de leur mieux pour attirer de nouveaux talents dans leur équipe.

Et avec l’avènement de nouvelles règles, comme le superbloc, il est peu probable que les tensions s’apaisent.

Zazi n’a pas hésité à réprimander Vianni pour son comportement dans le deuxième épisode de The Voice.

Non, non, non, nous ne le faisons pas ! », – s’est-elle indignée. BigFlo & Oli, qui ont rejoint l’aventure cette année, ont tout de suite compris que le chanteur travaillait comme ça.

« C’est sa spécialité ! C’est la spécialité de Vianni. » Mais l’entraîneur de Golos est toujours contrarié.

« Tu ne me fais pas ça, pas au dernier moment, pas à la dernière minute. » Pour se venger, elle décide d’utiliser le superbloc. Alors la chaise de Vianney s’est retournée.
Si le comportement de Vianney se démarque régulièrement, c’est celui d’Amel Bent qui rend fous les autres coachs. Oli n’a pas tardé à dire que la production devrait lui interdire d’agir comme elle le fait. On vous dit tout.

Les lamentations de ses amis du jury n’ont rien à voir avec le comportement de Vianney.

En effet, la chanteuse n’hésite pas à appuyer sur le bouton au dernier moment, et les nouveaux coachs Voice Bigflo & Oli, déjà très populaires, n’ont pas hésité à donner un nom à cette fâcheuse manie.

Maintenant, ils disent « Viannite » pour décrire cette action, qui consiste à attendre la dernière seconde de la chanson avant de faire demi-tour. Dans The Voice, Amel Bent agace les autres !

« Il peut y avoir du silence, et ça ajoute une « belle âme », s’indigne Bigflo.

Il n’hésite pas à souligner qu’un tel comportement devrait être « interdit par la production ». Dire quelque chose au dernier moment, c’est tricher, ça va. »

Évidemment, toutes les interventions décrites doivent être prises avec un second degré et de l’humour. Les entraîneurs de Golos s’entendent bien et se livrent une guerre amicale.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *