« J’ai dépéri » : Ambre (Familles nombreuses) revient sur les conséquences de sa séparation avec Alexandre Dol.

« J’ai merdé » : Ambre (Grandes Familles) revient sur les conséquences de sa rupture avec Alexandre Dole. Alexandre.

Une période très difficile pour une mère de famille de 38 ans.

Ambre Dole s’est fait connaître du grand public grâce à sa participation à l’émission de télé-réalité documentaire « Grandes familles : la vie en XXL » sur TF1.

Les téléspectateurs ont pu voir sa fratrie avec cinq enfants dont Jade, Milis, Lisandro, Joaquim et Winona.

Pourtant, en décembre dernier, Ambre annonçait sa rupture abusive avec son ex-mari Alexander Dole, père de Joaquim et Winona, qu’elle accuse de violences conjugales.

Active sur les réseaux sociaux, Ambre est désormais célibataire et semble bien partie.

Face à certaines critiques, elle s’est défendue ce samedi 17 juin : « Je prends soin de moi car maintenant j’ai le temps, donc je le fais.

Nous sommes des femmes. J’approche la cinquantaine.

Mon objectif est de m’empêcher de partir. » elle a expliqué. Ambre Dol (Grandes Familles) avoue avoir rompu avec Alexandre : « J’ai pleuré, j’ai beaucoup pleuré »

Ce mercredi 21 juin, Embre racontait dans ses stories Instagram les conséquences d’une rupture avec Alexander Dol.

Interrogée par une internaute qui venait également de se séparer de son mari, la mère de famille a raconté son cas : « J’ai maigri pour des raisons qui me dérangent, même si c’est notre choix… J’ai perdu beaucoup de poids… J’ai pleuré, pleuré. beaucoup…

Et puis ils m’ont beaucoup soutenu, poussé, entouré… Je sais que, malheureusement, tout le monde n’a pas cette chance. Je n’ai jamais perdu de vue le fait que j’ai cinq enfants merveilleux et qu’ils ont besoin d’une mère forte.

Ambre Dol (Familles nombreuses, la vie en XXL) : « Il faut avouer qu’on ne rentre pas dans les clous de la famille « standard »

A 38 ans, Ambre semblait faire le deuil de la vie de famille qu’elle a construite avec son mari : « Se lamenter sur la vie de famille n’est pas un mythe, il faut avouer qu’on ne rentre pas dans les clous de la famille « type ».

Et enfin? entrer dans les ongles? Pourquoi persister dans une vie qui ne nous convient pas jusqu’à ce que nous perdions notre identité ? Et envoyez un message d’espoir à vos internautes : « Je reçois beaucoup de messages comme celui-ci…

Vous méritez d’être heureux ! Et surtout, vous pouvez tous y parvenir !

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *