« Un homme sale et dégueulasse » : Brigitte Bardot dézingue un célèbre acteur américain.

Les fans de Brigitte Bardot ont pris peur au début de l’été lorsque les pompiers sont intervenus chez elle à cause de problèmes respiratoires dont elle souffrait.

Heureusement, Mireille Dumas qui avait réalisé un documentaire en son honneur intitulé Brigitte Bardot, L’insoumise, avait confié qu’elle allait mieux au micro d’Europe 1.

« Écoutez, comme toute personne d’un âge certain, elle a souffert de la chaleur C’est un été qui est quand même difficile, mais là, elle va bien », a-t-elle dévoilée.

L’ancienne actrice BB a été interrogée par nos confrères du Point ce 17 août, l’occasion pour elle d’évoquer son parcours et notamment la « relation » qu’elle a eu avec Marlon Brandon. « Il logeait chez une amie de Vadim, sur l’île Saint-Louis. À l’époque, j’avais 18 ans et je n’étais pas mariée.

Un jour où je viens voir Vadim, qui logeait dans une chambre de bonne à côté, on me propose d’aller apporter son petit déjeuner à Marlon Brando.

Après que j’ai posé le plateau devant lui, il prend l’oeuf à la coque et me le jet à la figure Je ne saurai jamais s’il était mal luné ou si je ne lui plaisais pas En tout cas j’ai fichier sans demander mon compte.

Voilà ce que fut ma relation, comme vous dites, avec Marlon Brando » s’est-elle souvenue.

Brigitte Bardot a aussi profité de cet entretien pour évoquer le sexisme qui sévit dans le 7ème art. « Moi, on ne m’a jamais violée, jamais.

Ou bien j’étais consentante ! Mais, si les filles étaient d’accord, pourquoi pas ? J’en ai connu qui, pour décrocher un rôle, ne disaient pas non au producteur.

C’était leur problème. Ça ne me regardait pas. » « Pendant les tournages, j’adorais qu’on me met les mains aux fesses quand je passais », a-t-elle adressée.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *