Une femme de 63 ans plaque tout et part vivre dans un camping-car : “Je ne paie pas de loyer et j’ai retrouvé la liberté”

Nombreux sont ceux qui rêvent de laisser derrière eux leur vie monotone de travail et de responsabilités pour partir à l’aventure et savourer le goût de la liberté en parcourant le pays en long et en large. Mais seuls quelques-uns ont le courage de le faire réellement. Siobhan Daniels, une ancienne journaliste de la BBC âgée de 63 ans, originaire de Tunbridge Wells dans le Kent, au Royaume-Uni, a fait ce choix audacieux et n’a jamais regardé en arrière : il y a trois ans, elle a acheté un camping-car d’une valeur de 45 000 € qu’elle a affectueusement appelé “Dora l’exploratrice” et l’utilise désormais pour parcourir l’Angleterre en long et en large.

La femme, qui travaillait pour BBC South East, a expliqué que son ancien travail l’étouffait, alors qu’aujourd’hui elle se sent libre : “Je ne dois même pas payer de loyer”, a-t-elle commenté. Entre deux arrêts, Siobhan est basée dans le Dorset, où elle effectue des travaux dans une ferme en échange d’électricité. Parmi les tâches les plus “ingrates” figure la gestion du fumier des chevaux, mais Siobhan s’acquitte de cette tâche avec le sourire.

En plus du stress du travail, Siobhan a dû faire face au changement d’humeur dû à la ménopause : “J’étais perpétuellement inquiète et en colère contre le monde”, a-t-elle expliqué. Siobhan a poursuivi en expliquant que le stress a commencé à prendre le dessus sur sa vie et l’a conduite à “faire semblant” car elle ne savait pas vers qui se tourner pour obtenir des conseils. Après s’être assurée que sa fille – aujourd’hui âgée de 32 ans – allait bien, cette femme de 63 ans a décidé de changer de vie et de tenter l’aventure.

 

Sa nouvelle maison comprend une douche, un réfrigérateur avec congélateur et une cuisinière : elle l’a même équipée d’un bar à gin. À ce jour, l’ancienne journaliste partage des nouvelles de sa vie avec ses plus de 5 000 followers sur Instagram.

Siobhan a admis qu’il y a des choses qui lui manquent dans le fait d’avoir une maison permanente, mais elle adore son nouveau style de vie. Bien qu’elle ait renoncé à une vie plus “confortable”, elle a déclaré qu’elle était désormais “plus heureuse que jamais” et a l’intention de montrer aux femmes qu’elles peuvent recommencer et vivre la vie qu’elles préfèrent à tout âge.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *