27 ans auparavant, une femme a adopté un garçon. La façon dont son fils adoptif a répondu à ce bienfait a étonné tout le pays.

Cette histoire aurait pu ne jamais se produire si une personne au grand cœur n’avait pas aidé une autre. Il est connu que le bien a tendance à revenir à son auteur, et aujourd’hui vous en aurez une fois de plus la preuve.

En remplissant les documents d’adoption, Ingeborga Mackintosh ne pouvait pas imaginer comment cet acte noble allait se retourner contre elle !

27 ans plus tard, son dévouement et son amour infini pour autrui ont littéralement sauvé la vie d’Ingeborga.

Ingeborga Mackintosh a choisi un métier inhabituel et très difficile. Elle est une mère d’accueil pour les enfants dont les parents ont abandonné. Plus de 120 000 enfants abandonnés ont trouvé chaleur, attention et soins dans la maison de leur mère adoptive.

Et bien qu’Ingeborga traitait chaque enfant avec un immense amour et un soin infini, ce petit garçon a tout simplement conquis son cœur.

Dans le foyer pour enfants abandonnés, Ingeborga a rencontré un garçon de 4 ans et a immédiatement su que c’était son enfant. Cependant, elle n’a pas pu adopter le petit Jordan immédiatement.

Malgré l’attitude favorable des services de protection de l’enfance, Mackintosh n’a pas été autorisée à emmener l’enfant avec elle.

Il s’est avéré que la mère biologique du garçon avait posé une condition : seul un Afro-Américain ou une famille mixte pouvait adopter Jordan. Pendant près de quatre ans, ils ont cherché une famille appropriée pour le garçon dans tout le pays.

Finalement, après des recherches infructueuses, Jordan est devenu officiellement le fils d’Ingeborga Mackintosh.

20 ans plus tard, le malheur est survenu soudainement…

La vie heureuse suivait son cours. Le garçon était devenu un homme adulte indépendant. Cependant, il n’oublia jamais celle qui avait remplacé sa mère et lui avait redonné foi en l’humanité.

Jordan était extrêmement reconnaissant envers Mackintosh pour son enfance – pour les soins et l’amour qu’elle lui avait donnés. Et il y a quelques mois, il a eu l’occasion de rendre la pareille à sa mère.

Lorsque Ingeborga a été diagnostiquée avec une polykystose rénale, une greffe de rein urgente était nécessaire. Inutile de dire que la liste d’attente pour les organes donneurs était immense. Les gens attendent des années, et souvent ne reçoivent jamais l’opération salvatrice.

Comprenant cela, Mackintosh se préparait à la fin de sa vie, qu’elle avait consacrée sans regret à aider les autres. Mais c’est alors que son fils bien-aimé est intervenu…

Dès que Jordan a appris la maladie de sa mère, il a immédiatement passé tous les tests nécessaires pour vérifier sa compatibilité. Il s’est avéré que son rein était entièrement adapté à la transplantation. Sans aucune hésitation, le jeune homme a donné une partie de lui-même à sa mère adoptive, mais pour lui, sa mère bien-aimée.

Heureusement, l’opération s’est bien déroulée, et maintenant Ingeborga continue de vivre pour le bonheur de tous ses enfants adoptifs, et bien sûr, de Jordan.

Elle a adopté 120 000 enfants, mais seul un l’a sauvée…

Un détail merveilleux et absolument symbolique : l’opération a eu lieu juste avant la fête des mères. Et il n’importe pas si elle est la mère biologique ou adoptive. Les mots de Jordan lui-même décrivent très simplement et sincèrement ce qui s’est passé :

“C’est la moindre des choses que je pouvais faire. Elle m’a sauvé, je devais la sauver”.

Un tel comportement est rare même parmi les proches de sang. Peut-être que c’est une bonne raison de réfléchir à la façon dont nos actions peuvent changer la vie des autres pour le mieux.

La désintéressement et l’attention, le soin et l’amour sont ces précieuses monnaies qu’il ne faut ni économiser ni garder pour soi.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *